Écoutez un extrait

Audition du 12 mai 1976



  • Voix seule
Téléchargement et streaming
  • - À écouter sur votre mobile, ou sur n’importe quel autre support. Comment ça marche ?
  • - Fichier MP3 haute qualité, sans DRM
  • - Sans engagement ni abonnement. Mais pourquoi ?

Présentation du livre audio

André Malraux, dont on ne rappelle plus l'importance dans la vie politique, littéraire et artistique du XXè siècle, fut également l'un des plus grands tribuns de son temps. Frémeaux & Associés remercie l'Assemblée nationale, qui vient d'exhumer cet enregistrement, ainsi que Florence Malraux, qui en a autorisé la diffusion auprès du public. Témoignage du patrimoine immatériel détenu par l'Assemblée nationale, cet enregistrement manifeste la richesse de la réflexion élaborée dans les arcanes de nos institutions politiques. Enregistrement inédit de l'Assemblée nationale. Accompagné d'une notice documentaire préfacé par Jean-Louis Debré. "(...) une bande magnétique miraculeusement conservée au Palais Bourbon nous donne à entendre la voix inimitable, la verve et la force démonstrative du grand Malraux, auditionné le 12 mai 1976 par les députés membres de la commission spéciale dite "des libertés"." Evoquant tour à tour l'Etat, la démocratie, l'enseignement, l'ancien ministre de la Culture développe sa vision de la liberté et de l'action publique. Le premier, Malraux avait proposé d'enregistrer les cours des grands philosophes contemporains pour les diffuser dans le pays et par-delà le temps ; à son tour, six mois avant sa mort, c'est un testament politique et moral qu'il laisse aux générations à venir. "Il y a un héritage de la noblesse du monde et il y a notamment un héritage de la nôtre", disait Malraux. Soyons à notre tour de dignes héritiers de son œuvre et de son exemple." Jean-Louis Debré "Qu'est-ce, en effet, que la liberté de ne rien faire si personne n'est là pour vous en empêcher ? Au cours de l'histoire, les sources de contraintes se sont succédées : pour le XVIIIe siècle, c'étaient les privilèges et la religion ; pour la Convention, c'étaient les rois ; pour Marx et Lénine, c'était le capital." André Malraux

En apprendre plus





C 2007 Frémeaux & Associés - P 2007 Groupe Frémeaux Colombini

Vous avez adoré ? Détesté ?

Merci de patienter