Couverture du livre audio Chez soi De Mona CHOLLET
Écoutez un extrait

Chez soi


  • De Mona CHOLLET
  • Lu par Flor Lurienne
  • Édité par Lizzie
  • Tout public
  • Version : Texte intégral
  • 11h 41mn

  • Voix seule
Téléchargement audio MP3
  • À écouter sur votre mobile, ou sur n’importe quel autre support
  • Fichier MP3 haute qualité, sans DRM
  • Sans engagement ni abonnement
Prix éditeur 20,00 €

Présentation du livre audio

La maison, le chez-soi : de ce sujet, on a souvent l'impression qu'il n'y a rien à dire. Pourtant, la maison est aussi une base arrière où l'on peut se protéger, refaire ses forces, se souvenir de ses désirs, résister à l'éparpillement et à la dissolution. Un bel essai, intelligent et sensible, par l'auteure de Beauté fatale. Le foyer, un lieu de repli frileux où l'on s'avachit devant la télévision en pyjama informe ? Sans doute. Mais aussi, dans une époque dure et désorientée, une base arrière où l'on peut se protéger, refaire ses forces, se souvenir de ses désirs. Dans l'ardeur que l'on met à se blottir chez soi ou à rêver de l'habitation idéale s'exprime ce qu'il nous reste de vitalité, de foi en l'avenir.

Ce livre voudrait dire la sagesse des casaniers, injustement dénigrés. Mais il explore aussi la façon dont ce monde que l'on croyait fuir revient par la fenêtre. Difficultés à trouver un logement abordable, ou à profiter de son chez-soi dans l'état de " famine temporelle " qui nous caractérise. Ramifications passionnantes de la simple question " Qui fait le ménage ? ", persistance du modèle du bonheur familial, alors même que l'on rencontre des modes de vie bien plus inventifs... Autant de préoccupations à la fois intimes et collectives, passées ici en revue comme on range et nettoie un intérieur empoussiéré : pour tenter d'y voir plus clair, et de se sentir mieux. Prix essai des lecteurs de L'Hebdo 2015

Naissance d’une réflexion

Chez soi est un essai particulièrement d’actualité en cette période de crise sanitaire. Contraints de rester confinés chez nous le plus possible et de rentrer avant le couvre-feu, les casaniers sont aux anges et jubilent de rester chez eux tandis que les autres trainent des pieds et soupirent de devoir s’enfermer. Cet essai tente un éloge du sujet casanier. Mona Chollet nous annonce d’ailleurs, de but en blanc dans son essai :

J’appartiens donc à cette espèce discrète, un rien honteuse : les casaniers, habitués à susciter autour d’eux la perplexité, voire la pitié ou l’agressivité, et qui, avec le temps, apprennent à s’accommoder stoïquement des sarcasmes de leurs proches. »

Pourquoi le fait d’aimer être chez soi est-il vu comme une mauvaise chose dans la société ? Est-ce lié à l’avènement d’internet qui nous attire indéniablement chez nous afin de retourner à nos écrans ? Les casaniers sont souvent confrontés à des réflexions telles que « sors de chez toi », « tu n’aimes pas voir du monde ? », « tu ne t’intéresse pas ? », voire même parfois à des accusations « tu es geek ! », « lâche ce bouquin ! » comme si le fait de s’occuper dans son logement et à l’extérieur étaient deux choses foncièrement indépendantes l’une de l’autre. Mona Chollet explique :

Avant d'être salariée, j'avais pris l'habitude, lorsque mon compagnon s'absentait pour quelques jours, de m'enfermer avec assez de provisions pour tenir un siège et de passer mes nuits à lire ou à écrire, n'allant me coucher que quand je tombais de fatigue. Je n'ai jamais oublié ma béatitude, un jour, en entendant résonner derrière le rideau, au petit matin, alors que je n'avais pas vu les heures filer, le chant flûté des oiseaux dans la cour - ce son magique, radieux, tellement lié au retour de la lumière qu'il est presque lui-même une lumière. Ce moment est resté pour moi le symbole d'une région de l'expérience où j'ai très peu de chances de retourner : pour pouvoir se l'autoriser, il faut disposer d'une amplitude temporelle difficile à déployer dans une vie de salariée, par définition très encadrée. »

Il est intéressant d’écouter cet essai en 2020 car il nous donne à réfléchir sur notre rapport à notre "chez soi". Il nous permet de nous questionner sur l’architecture, les mesures sociales ou encore la culture, en lien avec cette injonction à rester chez soi le plus possible. Nous devons trouver de nouvelles manières de travailler, de s’occuper, d’interagir avec les amis et la famille en les adaptant pleinement à cet environnement si particulier qu’est le logement.  


Partager

En apprendre plus



  • Éditeur : Lizzie
  • Réalisation : Voix seule
  • Date de production : 2020
  • EAN : 9791036613456


Vous avez adoré ? Détesté ?

Couverture du livre audio Chez soi De Mona CHOLLET
Chez soi
Aller à :
Merci de patienter