Couverture du livre audio Pour un retour à la réalité De Catherine L’ecuyer
Écoutez un extrait

Pour un retour à la réalité

Pourquoi les écrans absorbent tant nos enfants?


  • De Catherine L’ecuyer
  • Lu par Émilie Levesque
  • Édité par Québec Amérique
  • Tout public
  • Version : Texte integral
  • 4h 35mn

  • Voix seule
Téléchargement audio MP3
  • À écouter sur votre mobile, ou sur n’importe quel autre support
  • Fichier MP3 haute qualité, sans DRM
  • Sans engagement ni abonnement
Prix éditeur : 13,99 €

Présentation du livre audio

À l’heure où les enfants ont accès, dès le plus jeune âge, à un large éventail d’appareils technologiques, à l’heure où les adolescents passent pratiquement la moitié de leur temps d’éveil devant un écran – un phénomène amplifié par la pandémie –, il est temps de faire le point sur la situation. Qu’en disent les experts ?

Ce livre vise à démonter les mythes qui circulent impunément au sujet des technologies et qui ne font que multiplier les écrans dans les maisons et les écoles, en plus d’accroître le temps que nos enfants et nos élèves passent devant ceux-ci.

Jamais n’avons-nous autant utilisé de moyens artificiels pour motiver nos enfants. Et jamais nos enfants n’ont été aussi démotivés et inattentifs.

Lorsqu’un jeune se trouve plusieurs heures par jour dans un monde virtuel, il y a une perte d’opportunités de relations interpersonnelles, qui sont cruciales à son éducation et au développement sain de sa personnalité. Contrairement à ce que l’on pense, la meilleure préparation pour faire un usage responsable des technologies ne consiste pas à accumuler les heures devant un écran, mais plutôt à expérimenter librement, au contact de la réalité.


Partager

En apprendre plus



  • Éditeur : Québec Amérique
  • Réalisation : Voix seule
  • Date de production : 2021
  • Livre audio en fr
  • EAN : 9782764443873
  • ISBN : 9782764443873


Vous avez adoré ? Détesté ?

Couverture du livre audio Pour un retour à la réalité De Catherine L’ecuyer
Pour un retour à la réalité
Aller à :
Merci de patienter